Accueil > Une-annee-f

Clôture de la Solitaire le Figaro Urgo sur la Version 2 de ce bateau.

36 skippers, 5 femmes, 8 bizuths et aucun ancien vainqueur au départ du Havre. Le jeu était ouvert sur cette 49ème Solitaire URGO Le Figaro.

Sur les 1593 milles réellement effectués en quelques 10 jours de mer, Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) a imposé son tempo et fait preuve d’un véritable ascendant psychologique sur ses concurrents. Il devance Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours populaire), très beau deuxième qui remporte lui aussi deux étapes. Et c’est Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) qui complète le podium, son cinquième consécutif.

Sébastien Simon (Bretagne CMB performance),: Je suis tellement heureux d’avoir gagné cette course, contre des marins fabuleux qui méritent autant que moi la victoire. C’est juste un rêve que je n’imaginais jamais se réaliser. C’est la plus belle façon pour moi et mes partenaires de passer à un tout autre projet. Je tourne une page, c’est une case qui est rayée.je m’en vais vers un autre rêve, le Vendée Globe.

Charlie Dalin : « J’ai pointé en tête un temps sur chacune des étapes mais à chaque fois, il a manqué le petit truc qui fait la différence. Deux podiums d’étape et la troisième place au général, ce n’est pas si mal. La cinquième fois consécutive mais à chaque fois, il y a deux marches de plus sur le podium ! C’est un cycle important dans ma carrière qui se termine : sept Solitaires au compteur. Heureux d’avoir fait ces courses mais heureux aussi de passer en IMOCA. J’ai fait le tour du Figaro, mais je reviendrais un jour, peut-être pas dans les quatre années à venir. C’est vraiment une belle course, il faut anticiper toujours, ne rien lâcher, c’est complet comme support. Je suis content d’avoir fait mes armes sur ce circuit et d’avoir ramené pas mal de résultats finalement. »

Martin Le Pape (Skipper MACIF 2017) (7èmeau classement général)
« Je suis bien cramé ! J’ai été au bout du bout. Mais au final, ça s’est bien goupillé même si j’espérais un peu mieux. J’aurais pu accrocher le wagon à la fin et peut-être sauver ma place face à Pierre Quiroga. Je suis content pour mes partenaires parce que je n’ai pas eu une année très évidente : ça se conclut en beauté. Il y a eu beaucoup de travail avec le Pôle Finistère de Port-la-Forêt, avec plein de monde qui m’entoure. Et Macif est une équipe gagnante : c’est le début d’une histoire ! »

Lois Berrehar (Bretagne CMB espoir), 1er bizuth de l’étape, 2ème au classement général Bizuths Bénéteau
« C’était une étape courte et intense, une course de vitesse pure. J’ai été rapide, assez rapide en tous cas et je suis content de gagner en Bizuth l’étape. J’ai pris l’expérience que j’étais venu chercher, J’avais jamais fait de Solitaire. Je voulais la victoire en Bizuth au général, mais j’ai eu un peu de malchance… La voile est un sport ingrat. Malgré tout c’était bie, je suis quand même content, c’est une expérience à refaire »

Gildas Mahé (Breizh Cola), 8ème de l’étape, 28ème au classement général
« J’ai pris un filet de pêche dans la quille. j’ai tout essayé pour l’enlever, les cordes à noeuds, la perche à algues. J’ai fait trois marches arrières, rien. J’ai été obligé de plonger. On met le bateau face au vent, à moins d’un noeud. Mais du coup, il y avait un peu de clapot et une vague a poussé l’étrave sous le vent. Le bateau a abattu, les voiles se sont gonflées et il a accéléré. Je suis arrivé à m’accrocher à la quille mais j’ai fait du surf sous le bateau. J’avais un long bout de 20 mètres derrière. Je suis remonté par le pataras en fait, mais j’ai eu le temps d’avoir peur. Quand tu es tracté à 2 ou 4 noeuds, ça fait bizarre. J’ai mal partout, pas mal de contusions, une béquille, je n’arrive plus à payer la jambe. Ça aura été une Solitaire chaotique pour moi. J’étais 5ème avant ce p… de filet ! Il Je suis déçu pour Xavier mais les gars devant ont toujours bien navigué, ce sont des métronomes. Il faudra que je revienne et c’est ce qui est prévu »

Eric Péron (Finistère mer vent) termine 17ème. Le côté chance n'a pas vraiment joué à plein pour lui. 

Bravo à Tous ! Comme toujours cette belle épreuve a poussé les coureurs dans leurs retranchements pour en sortir le meilleur d'eux-même, avec une dose de chance. 

Texte extrait des actualités du site lasolitaire-urgo.com

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • Google
  • pinterest
  • scoppit