Accueil > Solo-concarneau-trophee-cotten

Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten

Point course de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten 2019

Cela fait 24 heures que la flotte des 16 Figaro Bénéteau 3 de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten s’est élancée sur le parcours de 270 milles nautiques. La flotte, qui navigue actuellement au large de l’archipel des Glénan fait désormais route au sud, en direction du phare des Birvideaux situé au large de Quiberon. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) pointe actuellement en tête, à quelques longueurs d’Armel Le Cleac’h (Banque Populaire) et Eric Péron (French Touch). Avec 130 milles nautiques restants à parcourir, la flotte est attendue demain au petit matin sur la ligne d’arrivée devant Concarneau.

Alexis Loison (Région Normandie), qui aurait participé à sa 14e édition consécutive cette année s’il n’avait dû déclarer forfait pour blessure, nous livre son analyse de ces premières 24 heures de course et de la suite du programme des 16 navigateurs en lice.

« La flotte reste assez groupée, même si nous avons vu quelques bateaux faires des petits choix tactiques ; après le passage des Glénan notamment où quelques bateaux sont rapidement partis à terre. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) a d’ailleurs fait un super bord entre le raz de Sein et les Pierres Vertes. Il a pris la bonne trajectoire en montant plus haut que la flotte. Ensuite, au louvoyage près le passage de l’occidentale de Sein ce matin, il y a eu deux options radicales prises par la flotte, entre le large et la navigation côtière le long de l’île de Sein. Ça a clairement mieux payé dans les cailloux et les leaders ont creusé l’écart à ce moment. 
La flotte navigue actuellement au large des Glénan, dans la descente vers le phare des Birvideaux. On s’aperçoit que les vitesses moyennes commencent à chuter et que le vent thermique a du mal à s’installer. Ça va peut-être relancer un peu les cartes. Une fois qu’ils auront passé la bouée de Sud Guérande, ce sera un bord de vitesse au portant pour remonter vers Concarneau. Ce sera assez lofé et en fonction de la force du vent, les choix de voile seront très importants. Cela peut faire de grands écarts en latéral et chaque manœuvre est très couteuse… Celui qui choisira la bonne voile dès le début s’en sortira le mieux. 
C’est forcément un peu étrange d’assister à la course en tant que spectateur mais c’était bien plus raisonnable vu mon état. Mon dos va mieux et c’est encourageant et cela me permet de faire une petite pause. Mon bateau a quitté Saint Gilles Croix de Vie ce midi pour rentrer en Bretagne, mené par Erwan Tabarly, qui devrait certainement croiser la flotte de la Solo Concarneau ! C’est un petit clin d’œil ! »

A 16h30, Cécile Laguette (Eclisse) et Michel Desjoyeaux (Lumibird) ont tous deux signifié leur abandon à la direction de course de la Solo Concarneau - Trophée Guy Cotten et rentrent directement au port au moteur. Plus d'information sur les raisons de leur abandon à l'arrivée des deux figaristes.  

Positions à 17h 
1/ Martin Le Pape (Skipper Macif 2017)  
2/ Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) 
3/ Eric Péron (French Touch)     
4/ Pierre Leboucher (Guyot Environnement)       
5 / Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance)
6 / Will Harris (Hive Energy Ocean Attitude)
7 / Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur)
8 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019
9 / Sébastien Marsset ( Handicap Agir Ensemble)
10 / Gildas Morvan (Niji)
11 / Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir)
12 / Clément Commagnac (Grain de Sable)
Abandons de Cécile Laguette (Eclisse) et Michel Desjoyeaux (Lumibird)

 

 

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • scoppit