Accueil > La-rosbras

Il était une fois une belle création.

Ainsi pourrait débuter le récit de la naissance de ce qui est devenu l’emblème de la société : la Veste Rosbras.
Veste ROSBRAS CAP COZ - Guy Cotten - 3
Veste Ciré étanche Rosbras jaune - homme femme

La Rosbras

L’histoire se situe sur les rives de l’Aven, près de Concarneau. L’école de voile de Rosbras-Brigneau bat son plein. On est en1966. Yvon Hémery, responsable du centre, demande à Guy Cotten, son ami, de réfléchir à un vêtement pratique pour la navigation. Il n’existe alors sur le marché que des vestes à boutons pressions ou des vareuses qui s’enfilent par la tête. Rien de bien pratique.
Quelques jours, et quelques soirées de réflexion plus tard, les stagiaires du centre testent les premières vestes cirées étanches. La Rosbras est née !


L’utilisation d’une fermeture à glissière et d’un rabat avec double auto-agrippant est retenue. En un temps record la veste devient LA référence. Son système d’étanchéité au vent et à l’eau crée la révolution sur le marché. Aujourd’hui toutes les vestes de quart dans le monde utilisent le « système Rosbras ».
La fabrication de la veste Rosbras fait décoller la production et doubler l’atelier. L’image de la Veste Rosbras colle à la peau de la société.
Quand on pense ciré, on pense ciré jaune. « Mon Cotten »… la veste Rosbras est rentrée dans le foyer et a gagné son crédit sympathie auprès de tous les publics.

Quelques chiffres

15 000 pièces ont été fabriquées par an dans les dix dernières années sur le marché Loisirs et Professionnel. Et plus de 600 000 Rosbras ont été vendues depuis sa création.

 

Dès 1964, la poche style blague à tabac voit le jour avec des rabats qui se retournent fermant par un agrippant pour garantir l’étanchéité.

Si la forme a évolué, le principe est depuis resté le même.

 

 

Les premiers modèles

Veste bleue : fabriquée à Pâques 1964, elle appartient à Mme Hemery. Elle a été coupée et soudée par M. Guy Cotten et piquée par Mme Françoise Cotten. Sa forme n’est pas encore celle de la Rosbras : manches « raglan », coutures piquées soudées, poignets avec élastiques, 2 poches poitrine piquées et soudées, poches à rabat cousues en bas, double rabat, fermeture par boutons métalliques.

 

 

 

Veste Rosbras 1970 : elle a été portée pendant 5 ans par M. Rondet (53) pour la plaisance. La veste Rosbras a trouvé sa coupe kimono, les poignets sont coupe-vent avec un bord côte élastiqué, arrivé presque dès la création. Le double rabat est large. Un agrippant est fixé sur toute la longueur : sur les premières vestes seuls des petits morceaux d’agrippants de 5 à 7 cm étaient fixés le long de la patte. Doubles poches avec rabat et agrippant, piquées et soudées sur le vêtement. La capuche a une visière. Les coutures sont soudées, sauf celles des rabats. Le tissu est le « Ferranyl », utilisé depuis 1963.

 

 

 

Veste Rosbras actuelle : la coupe est toujours kimono.
Le rabat s’est affiné et descend jusqu’en bas du vêtement, l’agrippant s’arrête avant pour une aisance de mouvements. Toutes les coutures sont soudées, les poches sont intérieures, seul le rabat est apparent. La capuche est « MAGIC » et suit tous les mouvements de la tête (Brevet de 2011). Le tissu utilisé est le « Cap-Coz », très souple.

 

 

 

 

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • scoppit