Accueil > Anne-quemere

Anne Quéméré

Repoussant toujours les limites de ses capacités d'endurance, la "Quimpéroise" pense, prépare et organise dans le détail chacun de ces voyages, entourée d'une équipe de passionnés qui la conseille et la soutient.

Début 2001, cette amoureuse de la mer, prédisposée par l'atavisme maritime à larguer les amarres un jour, s'est lancée dans des navigations audacieuses et, pour certaines d'entre elles, expérimentales.

2002, traversée de l'Atlantique à l'aviron en solitaire sans assistance.

Une odyssée de 56 jours qui lui ouvre la porte de la route des alizés, et lui offre un record qui lui donne des ailes et surtout l'ardente envie de poursuivre l'aventure.

2004, traversée de l'Atlantique Nord à la rame en solitaire et sans assistance

6450 kilomètres de Cape Cod à la Bretagne. Une épreuve redoutable, dans le brouillard, les coups de vent, la houle et les vagues déferlantes. Elle a accompli ce voyage en 87 jours, dans des conditions météorologiques particulièrement difficiles et a établi un nouveau record féminin.

2006, Traversée transatlantique en kiteboat, en solitaire et sans assistance

Elle repart sur l'Atlantique Nord, mais cette fois pour une première mondiale à bord d'un petit prototype tracté par un cerf-volant. 55 jours plus tard, elle met le pied sur le rivage breton, convaincue qu'elle ne repartira plus pour ces marathons océaniques.

Mais son monde, son souffle, sa respiration, sa fuite, c'est sur l'océan qu'elle les trouve et à l'été 2010, elle rejoint une expédition au Groenland "la Grande Dérive" qui lui ouvre les yeux sur un autre monde, celui de la glace.

L'année suivante, elle se rend de Lima au Pérou en Polynésie française.

2011, elle traverse le Pacifique en kiteboat, en solitaire et sans assistance.

Quand elle n'est pas seule au milieu de l'océan, elle écrit des articles pour partager ses voyages, anime des conférences, parle de sujets de préoccupation, comme la préservation des océans, tout en rêvant de nouveaux équipements.

Au-delà de ces différentes odyssées, c'est avant tout l'océan qu'elle salue, car "aussi puissante que soit notre détermination, aussi infaillible que soit notre énergie, c'est lui et lui seul qui décide en fin de compte de nous laisser passer ou non".

2015, Passage du Nord-Ouest.

Traverser l'océan glacé de l'Arctique en kayak, sur les traces d'Amundsen. Environ 2000 miles à parcourir en kayak (environ 3400 kilomètres), à travers le légendaire passage du Nord-Ouest et les glaces du cercle arctique... C'est évidemment une aventure qui demande une préparation technique et physique sans compromis.

2017, le projet Arctic Solar.

La première traversée solaire-polaire du passage du Nord-Ouest à l'été 2017. L'itinéraire est d'environ 3500 kilomètres (2000 miles nautiques). Cette aventure en kayak est avant tout une expédition ambitieuse et sans compromis.

Le livre : Passenger of the Arctic, publié par les éditions Locus Solus (mars 2016)

Pour suivre Anne Quéméré et ses projets


Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • scoppit