Accueil > Paul-meilhat-et-gwenole-gahinet-vainqueurs-de-la-rolex-fastnet-race-en-imoca

Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet vainqueurs de la Rolex Fastnet Race en IMOCA

Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont remporté à bord de SMA la Rolex Fastnet Race, bouclant le parcours de 608 milles en 2 jours, 16 heures, 14 minutes et 02 secondes. Leaders de bout en bout, Paul et Gwénolé ont dominé une concurrence pourtant relevée. Ils remportent tous les deux pour la première fois cette classique de la course au large. Forts de cette victoire, ils peuvent aborder le grand rendez-vous de la saison 2017, la Transat Jacques Vabre, avec confiance, que ce soit au niveau du fonctionnement de leur duo que des performances de leur bateau…

Le duo de SMA a survolé la Rolex Fastnet Race, prenant les commandes de la flotte des IMOCA dès le départ de Cowes (Ile de Wight) dimanche dernier, et accentuant sans cesse son avance sur des adversaires pourtant prestigieux. Ils ont franchi la ligne d'arrivée à l’issue d’une course éreintante mais parfaitement maîtrisée.

« La position de leader n’est jamais simple. On est toujours dans un dilemme entre faire ses propres choix stratégiques et contrôler ses poursuivants » « Il y a eu beaucoup de jeu sur la première partie du parcours jusqu’au rocher du Fastnet, avec le courant, les rotations de vent et les effets de site dans les baies anglaises. Nous avons su faire les bons choix, changer les voiles quand il le fallait. Nous avons multiplié les manœuvres et nous sommes bien cuits car ces bateaux sont usants physiquement ! » soulignait Paul Meilhat quelques minutes après l’arrivée de SMA

« Tirer le meilleur de SMA »

Tout au long du parcours, Paul et Gwénolé ont parfaitement tiré profit de conditions météo favorables aux bateaux à dérives droites, avec beaucoup de près.

« Nous n’avons pas lâché notre position et on a même réussi à creuser l’écart jusqu’au bout ».  « En coupant la ligne d’arrivée, nous étions hyper heureux mais aussi soulagés de boucler cette course exigeante. La fin de parcours depuis l’approche des Scilly a été compliquée. Il y avait des grains et il fallait en permanence être prêts à réguler sur les écoutes pour garder une bonne vitesse et ne pas faire de départ au tas. » raconte Gwénolé Gahinet.

Les deux marins sont pleinement satisfaits de la nouvelle configuration de SMA, suite au chantier post Vendée Globe qui a notamment consisté en un important travail sur le système de ballasts.

Paul Meilhat : «  Le comportement du bateau est très satisfaisant. L’équipe technique a fait un joli travail, le nouveau système de ballasts marche très bien, et il est facile à utiliser. On s’attendait à peut-être subir un déficit au près mais le bateau reste performant à cette allure. Et SMA marche très bien au portant et au reaching (vent de travers, NDR). C’est très positif. De mon côté, je sens que le fait de connaître de mieux en mieux mon bateau permet d’en tirer le meilleur. »

Un duo en Or paré pour la Transat Jacques Vabre

En remportant cette classique de la course au large, Paul et Gwéno ajoutent une ligne prestigieuse à leurs palmarès respectifs et engrangent de la confiance en vue de la Transat Jacques Vabre. Le duo a parfaitement fonctionné et montré sa polyvalence, avec un fonctionnement bien rôdé au niveau des prises de décision et une relation basée sur la confiance.

« Nous sommes passés par tous les postes pour avoir une vision globale des manœuvres, c’était un très bon entraînement », raconte Paul. « Quasiment tous les bateaux les plus performants de la Transat Jacques étaient là. Nous sommes dans le match au niveau de la régate. C’est de bon augure dans la perspective de la Jacques Vabre, nous aurons de quoi jouer ! En tout cas, je félicite Gwéno qui a été énorme sur la Rolex Fastnet Race. En très peu de temps, il est parvenu à comprendre le fonctionnement de ce bateau complexe. »

 

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • Google
  • pinterest
  • scoppit