Accueil > Tour-de-bretagne-a-la-voile-4eme-etape

Tour de Bretagne à la Voile - 4ème étape

Le duo Lunven/Mahé (Generali), qui n’enregistre jusqu’à présent que des places de 1er ou 2e, confirme donc son très solide leadership.

Il y a des heureux et des déçus à l’arrivée de la flotte du Tour de Bretagne à la Voile. Des heureux : A. Loison et P. Quiroga (Custo Pol), brillants vainqueurs du jour, Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) qui accentuent encore leur avance au général provisoire, Sébastien Simon et Vincent Riou (Bretagne CMB Perfomance) qui grimpent en 2e position du podium provisoire… Et des déçus qui ont perdu beaucoup sur ces 82 milles de glisse très technique sous spi entre Camaret-sur-Mer et le Morbihan. La course n’est cependant qu’à mi-parcours. Il reste 4 courses à disputer : si la première place devient difficile à convoiter, pour le reste...

Un autre duo est aujourd’hui sorti du lot, Benjamin Dutreux et Morgan Lagravière (Sateco) : « Ça fait du bien et plaisir de renouer avec les places aux avant-postes, après nos deux manches ratées. On apprend à fonctionner tous les deux, c’est important pour la performance. On communique mieux, on fait moins d’erreurs. »
Après quatre jours de course, les automatismes s’installent, les marques se prennent, les rouages commencent à être bien huilés au sein des équipages… une condition nécessaire à la réussite.

Le duo Lunven/Mahé (Generali), qui n’enregistre jusqu’à présent que des places de 1er ou 2e, confirme donc son très solide leadership avec désormais 17 points d’avance. Seuls 4 points séparent en revanche les 2e des 5e. Et les 3e, 4e et 5e sont à égalité de points… « On va prendre les courses, une par une, sans calcul », ont coutume de dire les régatiers : c’est sans doute la meilleure façon d’aborder les quatre courses qui restent à négocier.


Alexis Loison et Pierre Quiroga (Custo Pol) : « Ca va de mieux en mieux, on a bien confirmé aujourd’hui. Ça fait du bien ! On est restés en tête du début à la fin, ce qui n’était pas simple parce qu’il y avait des énervés derrière, mais on a réussi à appliquer notre stratégie et s’y tenir. Et plus ça allait, plus on avait de l’avance, ce qui nous a permis de dérouler tranquillement. On s’était dit que ça n’allait pas partir par devant, donc on était sur le qui-vive en permanence. Le vent était très instable, en force et en direction, il fallait s’adapter tout le temps. Mais grâce à notre avance, lorsqu’un bateau se décalait, on arrivait à se recaler à chaque fois.
Il reste 4 courses, la régate n’est pas finie, on est à fond chaque matin ! »


Benjamin Dutreux et Morgan Lagravière (Sateco) : « Ça fait du bien et plaisir de renouer avec les places aux avant-postes, après nos deux manches ratées. On apprend à fonctionner tous les deux, c’est important pour la performance. On communique mieux on fait moins d’erreurs. Cette 3e place nous prouve aussi qu’on peut aller vite, surtout avec un lièvre comme Generali juste devant nous ! On ne pourra plus jouer au général, mais on va essayer de prendre les manches les unes après les autres. C’est top d’avoir Morgan sur le bateau : j’apprends beaucoup et j’espère mettre ça à profit pour la fin de saison. »
 

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • Google
  • pinterest
  • scoppit