Accueil > Guy-cotten-prepare-le-vendee-globe

Les bateaux sont arrivés aux Sables d'Olonne pour le Vendée Globe 2016

Les bateaux qui vont prendre le départ de la sixième édition du Tour du Monde en solitaire sans escale ont tous quitté leur port d'attache et sont maintenant à quai aux Sables d'Olonne en Vendée.

Tout comme les équipes techniques qui ont travaillé d'arrache-pied pour que les bateaux puissent quitter leur port d'attache à temps, les timing dans les ateliers de Guy Cotten étaient également très serrés. Les appels téléphoniques, les rendez-vous chez le sérigraphe pour les marquages au nom du sponsor, les échanges dans le show-room, la découpe des vêtements et le montage à façon pour chacun des skippers par l'atelier des protos. Et encore ce matin une livraison organisée en dernière minute pour que les tenues soient à temps aux Sables d'Olonne.

Les skippers ont défilé en nombre dans nos locaux pour exprimer leurs attentes, demander le "petit plus", valider les couleurs, parler de logos et parler de délai... 

Mais chaque équipage est bien parti à temps avec les vêtements choisis pour faire le Tour du Monde. Nous sommes très fiers de les équiper pour cet événement. C'est un merveilleux test grandeur nature de nos choix techniques et de nos coupes. Et chacun des skippers, fidèles partenaires, a choisi de partir pour cette difficile aventure avec la certitude d'être bien protégé : Veste Trophée, Pantalon Transat, Vareuse Perth, Top Winner, sous-vêtements de qualité, bottes et toute une serie de sacs...

Morgan Lagravière sur Safran,

Paul Meilhat sur SMA,

Yann Elies sur Quéguiner - Leucémie Espoir,

Jean Le Cam sur Finistère Mer Vent,

Bertrand de Broc sur MACSF,

Eric Bellion sur Commeunseulhomme.

Morgan Lagravière sur le bateau Safran a été notre voisin pendant plusieurs mois à Concarneau. Le chantier de préparation du bateau était assuré par Kaïros à Concarneau. C'est ainsi que Roland Jourdain, Ryan Breymaier et Morgan ont quitté leur port d’attache de Concarneau pour rejoindre les Sables d’Olonne. « C'est drôle de se dire que l'on ne reviendra ici que dans quelques mois, glisse Morgan. Cela fait quand même plusieurs semaines que notre vie est concentrée ici ».

Suivez l'actualité de Guy Cotten :

  • Google
  • pinterest
  • scoppit